Des témoins qui confondent leur tâche à celle des agents électoraux

Des témoins qui confondent leur tâche à celle des agents électoraux

2 janvier 2019 0 Par Rédacteur
Please follow and like us:
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram

Difficile de reconnaître le véritable rôle d’un témoin dans un bureau de vote, comme l’explique la première section du 9ème  chapitre des mesures d’applications de la loi électorale. Nombre d’entre ces témoins, ignorant leur rôle, se sont donné des tâches qui ne sont pas le leur. Pendant que les uns erraient çà et là, débattant des sujets politiques ; les autres se sont transformé en agents électoraux.

A l’école Saint Benoit à Lemba terminus, précisément, les témoins se sont constitués même en guide de vote. Selon un témoin d’appartenance politique inconnue, rencontré à l’Institut Technique Agricole de Mombele (I.T.A/Mombele) dans la commune de Limete,  jouant le rôle de l’assesseur suppléant en même temps, et celui du secours à l’assesseur numéro deux, le souci est seulement de permettre le bon déroulement des élections. « Nous avons compris qu’ils sont en difficulté extrême, par exemple,  la dame qui assure le rôle de l’assesseur  numéro deux dans ce local, a des problèmes d’yeux, alors je me suis décidé de l’aider pour que le travail puisse se dérouler dans la rapidité. Et ici, nous n’avons pas trouvé l’assesseur suppléant, raison pour laquelle  nous jouons ce rôle», a-t-il confié.

Le temps des témoins

Dans chaque bureau de vote, la durée d’un témoin est de30 minutes. C’est le temps accordé à un témoin ou un groupe de témoins dans un bureau de vote sans considération de la représentativité du parti ou regroupement politique.

Après ce délai déterminé par le président du bureau de vote, le témoin doit quitter la salle pour laisser  la place à un autre. Les témoins, a déclaré Nzolani Kiabangu Alphonsine, présidente d’un bureau de vote de l’Ecole Primaire (E.P1et 11Makala),  viennent et passent à tour de rôle en groupe de cinq  parce qu’il n’a pas assez d’espace pour les garder tous dans ce même local. « Le temps donné à chaque groupe est de 30 minutes », a-t-elle précisé.

A l’Institut Ngolo, toujours dans la commune de  Makala, les témoins ont observé le même principe. Cela en de même pour d’autres centres de vote: Saint Benoît, Mbuku, Saint Adrien, Sainte Hélène, Eveil 2.

Kabulo Thierry, témoin du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Mbala, témoin d’APCCU ont uni leur voix à celle de Youyou Makaba, témoin d’un candidat indépendant, pour souligner que le vote s’est bien déroulé. Seulement, les 30 minutes qu’il nous était accordé embrouillées la situation. « Il n’y a aucun dérangement.  Sauf que nous sommes ici juste pour un temps,  comme défini par le président du bureau et nous sommes remplacé sans tenir compte des partis, regroupement ou du candidat que nous représentons en ce lieu», ont-ils confié. Deux témoins de l’UDPS abordés à l’Institut Ngolo se sont également plains sur la même question.

Les mesures d’application de la loi électorale dans les premier et  deuxième alinéas de l’article 90 de son 9ème chapitre propose que : « s’il y a un grand nombre de témoins,  les règles suivante sont à appliquer : les premiers  témoins des candidats indépendants, des partis ou regroupement politiques, différents arrivés sur le lieu sont les premiers considérés. Les autres témoins des candidats indépendants, partis ou regroupements politiques  présents dans le bureau de vote et de dépouillement ou dans le centre local de compilation des résultats vont remplacer les premiers par période de quinze (15) minutes par ordre d’arrivée.  En cas d’arrivée simultanée l’ordre alphabétique des noms des témoins est considéré».

Le droit civique des témoins bafoué

Les témoins sont soumis à rude épreuve aux centres de vote. Ils sont obligés d’aller d’abord voter dans leurs centres d’enrôlement avant de venir remplir leur tâche. Car, a souligné le Chef de Centre, le vote par dérogation ne les concerne pas et ils ne peuvent pas figurer dans le registre de vote par dérogation.

Parousia MAKANZU

Please follow and like us:
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram