Elections en RDC: L’auto-exclusion des personnes vivant avec handicap

Elections en RDC: L’auto-exclusion des personnes vivant avec handicap

4 décembre 2018 0 Par Rédacteur
Please follow and like us:
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram

La participation des personnes vivant avec handicap (PVH) au processus électoral demeure encore faible en République Démocratique du Congo (RDC). Si l’article 13 de la loi électorale garantit la représentation des PVH sur la liste électorale établie par chaque parti politique,  la réalité est tout autre. Certains cadres des partis justifient cette situation quasi-absence des PVH au sein de leur mouvement politique. Car seuls, les personnes militantes peuvent espérer se retrouver sur cette liste.

Le Secrétaire permanent à l’Interfédéral de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC/Kinshasa), M Georges Wedjo, a déploré le manque d’engouement PVH à adhérer au sein de son parti politique alors que ce dernier possède une structure chargée des PVH, dirigée par un aveugle. Il a reconnu la présence de deux aveugles considérés comme membres actifs au sein de l’UNC.

La conséquence est que sur plus de 800 candidats pour les élections aux législatives nationales et provinciales, M. Wedjo a, quant à la participation des PVH, dit ne pas savoir autant donné que l’UNC a postulé dans plusieurs circonscriptions sur le plan national. Mais pour la ville de Kinshasa, il ne reconnaît pas la participation d’une PVH comme candidate.

Au parti Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), le constat est le même pour le Secrétaire national en charge des PVH, Michel Mulumba, une personne vivant avec handicap. Et pourtant, dit-il, son parti sensibilise aussi bien les personnes handicapées que les valides.  Comment voulez-vous que ces personnes puissent s’adhérer en grand nombre ? S’est-il interrogé en faisant savoir qu’il se pose un problème parce que beaucoup d’entre-elles n’ont pas eu accès aux études. Et d’ajouter :’’la politique n’est pas une affaire des médiocres. Ce n’est pas parce qu’on est handicapé et soucieux de faire la politique qu’on va prendre n’importe qui’’.

En ce qui concerne le Secrétaire permanent de l’Union des Libéraux Démocrates Chrétiens (ULDC), M. David Nzau, son parti politique n’a jusque-là reçu aucune sollicitation d’adhésion des PVH, avant de souligner que la porte est ouverte à tout le monde. C’est ce qui fait que l’ULDC ne peut enregistrer des PVH sur leur liste électorale pour le processus électoral en cours. S’agissant des certains PVH, elles se réservent d’adhérer dans des partis politiques parce qu’elles sont souvent marginalisées. ‘’On ne s’occupe pas de nous alors que ce sont ces partis qui devraient normalement venir vers nous’’, a déclaré Corneille Bukasa, logé dans un centre des PVH au quartier 7, dans la commune de N’djili. L’homme a tenu à rappeler que la première difficulté des PVH reste leur déplacement puisque la vie d’une personne invalide dépend de celle qui est valide.

En pointant du doigt les différentes formations politiques, M. Bukasa a conclu son propos en rappelant  un adage qui dit :’’si on ne va pas vers la montagne, c’est la montagne qui viendra vers vous’’.

Sensibiliser les PVH

Pour sa part, le Coordonnateur national de la Fédération Nationale des Associations des Personnes Vivant avec Handicap du Congo (FENAPHACO), Me Patrick Pindu, a avancé plusieurs raisons qui occasionnent la faible participation des PVH au processus électoral. Il s’agit notamment de manque de sensibilisation, de l’ignorance des instruments juridiques garantissant les droits civils et politiques des PVH, le mauvais regard de la société et des responsables des partis politiques vis-à-vis des PVH et le fait que ces concernées se sous estiment.

A travers le projet handicap élection et droits de l’homme, FENAPHACO incite ses membres de pouvoir adhérer dans des mouvements politiques pour passer par des élections afin de se retrouver dans les instances de prise des décisions. Leur participation aux élections,  rappelle Me Pindu, est un droit reconnu, tout en s’appuyant sur la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’homme, la Charte africaine des droits de l’homme et de peuple, la Charte africaine des élections de la démocratie et de la gouvernance, etc.

Tantia Sakata

Please follow and like us:
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram